Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > ÉQUIPE 2 : Praxis, Interactions, Médiations et Humanités Numériques

Présentation générale de l’équipe

3 juillet 2018

Praxis, Interactions, Médiations et Humanités Numériques

L’équipe 2 Praxis, Interactions, Médiations et Humanités Numériques du laboratoire Praxiling-UMR 5267 s’inscrit dans le cadre théorique de la linguistique interactionnelle qui se donne comme objet l’étude de la langue et de ses usages au sein du contexte culturel et social dans une démarche pluridisciplinaire où les sciences du langage croisent l’analyse du discours, l’anthropologie linguistique, la sociologie (l’ethnométhodologie, les workplace studies), les sciences de l’éducation, la psychologie, l’ergonomie et l’informatique, pour explorer des objets de recherche innovants : les pratiques de communication émergentes au sein d’environnements impliquant les technologies numériques (SMS, communication médiée par ordinateur, visioconférence, espaces d’informations multimédia, forums, réseaux sociaux). L’étude des humanités numériques inclut, outre l’analyse automatisée des données informatiques, l’usage des technologies dans des domaines diversifiés.

Pratiques, objets et dispositifs

Les travaux de l’équipe 2 cherchent à caractériser les activités et les processus de transformations des pratiques discursives intégrant l’usage des médias et des technologies numériques, dans des domaines de recherche étendus (la pédagogie, la santé, les environnements contraints, les pratiques ludiques et les médias). Il s’agit d’un nouvel axe de développement pour la linguistique interactionnelle. Ces recherches visent à spécifier la relation des pratiques de communication avec les objets et les dispositifs, et, plus généralement, la nature même de la médiation.

Des corpus multimodaux

Le questionnement sur le discours et l’interaction médiatisés s’appuie, d’une part, sur des corpus écrits (des grands corpus extraits du web, de forums ou d’échanges par SMS). L’originalité des recherches réside en outre sur la centralité donnée à la dimension multimodale de l’interaction et au contexte ethnographique des activités dans des environnements numériques et/ou technologisés, en co-présence ou en situation médiatisée. Les chercheurs recueillent, d’autre part, des corpus audiovisuels dans des contextes ordinaires et institutionnels, incluant l’enregistrement des pratiques in situ et des entretiens.

Usages


Le projet de l’équipe a pour ambition de renouveler la compréhension, pratique comme théorique, des phénomènes de communication médiatisée dans des contextes socioculturels spécifiques, en contribuant à une meilleure compréhension des processus discursifs, interactionnels et cognitifs, qui participent de la structuration des échanges interpersonnels médiés, en interrogeant le soubassement technologique qui les rend possibles.
Il participe en outre à une meilleure compréhension des usages linguistiques dans leur multimodalité. En s’attachant à dépasser l’opposition humain/non-humain et en proposant de redéfinir le statut donné à l’objet, le programme théorique de l’équipe vise à s’interroger sur les conditions et la nature de la médiation entre les sujets et les artefacts qu’ils manipulent à partir d’une réflexion englobant les expressions langagières, les pratiques corporelles, les procédures, les conventions et les institutions.
Une attention particulière est portée aux dimensions éthiques qu’implique la médiation, tout particulièrement les enjeux idéologiques pour les humanités numériques.

Les retombées pratiques

de cette réflexion collective sur l’impact de la technologie et la nature des relations interpersonnelles au sein du processus de médiation, impliquent la restitution des travaux auprès des professionnels (de la santé, du journalisme ou de l’enseignement, par exemple). Cela inclut la mise à disposition des corpus pour la communauté des chercheurs. L’observatoire des pratiques médiatiques émergentes (OPME) participe pleinement de cette visée informative, au-delà de la communauté des chercheurs en sciences humaines et sociales.

Voir les programmes :
Programme 1 – Éducation et Humanités numériques

Programme 2 – Environnements interactionnels contraints

Programme 3 – Interactions médiées

Programme 4 – Observatoire des pratiques médiatiques émergentes