Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Parutions d’ouvrages

Le Jugement de l’oreille (XVIe-XVIIIe Siècles)

Agnès Steuckardt et Mathilde Thorel (dir.)

6 décembre 2017

Le Jugement de l’oreille (XVIe-XVIIIe Siècles)
Sous la direction d’Agnès Steuckardt et Mathilde Thorel
Linguistique historique n° 9
2017. 254 p., broché, 15,5 × 23,5 cm.
ISBN 978-2-7453-3549-4.

PDF - 95.7 ko
Prospectus

Pour rendre compte des variations de l’usage, comparer des mots ou évaluer le rythme d’une phrase, grammairiens et lettrés en ont souvent appelé à « l’oreille », ce « juge difficile et superbe ». Mais de quelle nature est ce jugement ? Et quelle place « l’oreille » a-t-elle tenue dans les représentations de la langue française, dans la dynamique de la normalisation, dans la volonté d’élaborer un « beau » français » ?
C’est ce concept en devenir que le présent ouvrage propose de mettre au jour et d’explorer, en retraçant son émergence, sa diffusion et son déclin, depuis la Renaissance jusqu’à la Révolution.

Mathilde Thorel est maîtresse de conférences en Histoire de la langue à l’université d’Aix-Marseille (LPL, UMR 7309).
Agnès Steuckardt est professeure de Linguistique française à l’université Paul Valéry Montpellier III (Praxiling, UMR 5267).

Grammarians and persons of letters have often reverted to the “ear”, that “tough and superb judge”. But what is the nature of this judgment ? What role has the “ear” played in the representations and normalization of the French language ? This evolving concept is here studied from the Renaissance to the Revolution.